Pleins feux sur l’art : Arts Los Altos apporte la technologie à l’art public | Communauté

La cinquième installation d’art public d’Arts Los Altos, financée par des fonds privés et à but non lucratif, sort l’art public de sa boîte et s’éloigne de la peinture murale ou de la sculpture habituelle.

Ce nouveau concept passionnant consiste en fait en deux installations, « Inflorescence » et « Luminous Waveforms », qui sont toutes deux autonomes mais qui interagissent également grâce à l’ajout de technologie.

La double installation et collaboration est née d’une idée des artistes locaux Liz Hickok, artiste multimédia et photographe, et de l’équipe mari et femme de Phil Spitler, qui utilise la technologie pour formuler et améliorer son art, et Victoria Heilweil, artiste photographe , éducateur et commissaire de l’exposition.

Les installations – prévues pour ce mois-ci – seront situées sur le Paseo, la passerelle qui va de Third Street à côté du restaurant Akane jusqu’au parking Walgreens.

« Inflorescence » de Hickok et Spitler est une installation photographique de coquelicots de Californie et d’autres fleurs sauvages indigènes imprimées sur de l’aluminium et installées avec une aura lumineuse de lumières après la tombée de la nuit. Le titre « Inflorescence » fait référence à l’arrangement d’un groupe de fleurs sur un axe floral et au processus de floraison, mais il suggère également de manière appropriée la fluorescence et la lumière. Les artistes se sont inspirés des coquelicots de Californie car ce sont des survivants délicats mais robustes qui sont souvent les premiers à revenir après les incendies, les sécheresses et les tempêtes.

Hickok a modifié ses photographies en utilisant des manipulations programmatiques pour évoquer la nature surréaliste de notre réalité actuelle. Hickok a collaboré avec Spitler, qui a ajouté un éclairage intelligent à l’art et un élément connu sous le nom de réalité augmentée (RA) à ses photographies. La RA permet à une image fixe de prendre vie lorsque les téléspectateurs interagissent avec elle à l’aide de leur téléphone ou de leur tablette. Lorsque l’appareil est pointé vers les fleurs, des couches tridimensionnelles sont ajoutées, permettant à l’image de grandir, de se déplacer et de changer au fil du temps.

Il existe également un composant éducatif dans AR, qui permet aux utilisateurs de toucher les fleurs pour voir plus d’informations à leur sujet.

La deuxième installation, « Luminous Waveforms », se compose de deux bancs construits avec un matériau de coque de riz 100% durable. Spitler et Heilweil ont conçu et fabriqué les bancs. Spitler a utilisé un logiciel pour créer un modèle tridimensionnel de chaque banc qui pouvait être visualisé et modifié sous tous les angles.

Une fois la conception finalisée, ils ont utilisé un robot contrôlé par ordinateur, communément appelé machine CNC, pour couper des tranches dans le matériau de la balle de riz. Les tranches individuelles ont ensuite été assemblées dans les banques finales.

Les installations « Inflorescence » et « Luminous Waveform » interagissent par l’utilisation de la lumière. Les deux bancs ont des tubes LED à l’intérieur qui projettent la lumière vers l’extérieur et s’harmonisent avec la lumière émanant de « Inflorescence ».

L’éclairage commencera chaque soir au coucher du soleil et le spectateur aura droit à un spectacle de lumière en constante évolution qui est une subtile nuance de couleur qui brille de l’intérieur des bancs, combinée aux lumières émanant des fleurs de « Inflorescence ».

« Inflorescence » est une installation temporaire d’un an. « Luminous Waveforms » a été acheté par Arts Los Altos grâce aux généreux dons des résidents locaux.

Une réception « Meet the Artists » est prévue à 19 h le 6 mai lors des célébrations du premier vendredi. Tous sont invités à y assister.

Ginny Strock est une résidente de Los Altos.

Laisser un commentaire