Le ministère français de la Culture saisit un tableau russe appartenant à l’oligarque

Les autorités du ministère français de la Culture ont saisi « Autoportrait » de Piotr Konchalovsky, un tableau appartenant à l’oligarque russe Petr Aven, directeur d’une des plus grandes banques russes. Le tableau a été exposé à la Fondation Louis Vuitton à Paris dans le cadre de « La Collection Morozov : Icônes de l’Art Moderne ».

Les tableaux resteront en France tant que le propriétaire restera soumis à un gel des avoirs

L’exposition Collection Morozov, qui s’est clôturée le 3 avril, a réuni une sélection d’œuvres d’artistes français de renom, dont Manet, Rodin, Monet, Pissarro, Toulouse-Lautrec, Renoir, Sisley, Cézanne, Gaugin, Van Gogh, Bonnard, Denis, Maillol, Matisse, Marquet, Vlaminck, Derain et aux côtés de maîtres russes tels que Repin, Korovin, Golovin, Serov, Larionov, Goncharova, Malevich, Mashkov, Konchalovsky, Outkine, Saryan et Konenkov.

Petr Petrovitch Konchalovsky (1876-1956)

Petr Petrovitch Konchalovsky (1876-1956) ‘Autoportrait’

L’exposition a été conçue par Anne Baldassari, commissaire en chef de l’exposition ; l’exposition comprenait une conception unique qui évoquait des références historiques et soulignait la nature intemporelle des œuvres qui illustrent la modernité artistique émergente de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Résultat, 1,2 million de personnes ont visité ce blockbuster à Paris.

Un porte-parole du ministère français de la Culture a déclaré que les tableaux « resteront en France tant que leur propriétaire restera soumis à un gel des avoirs ». Un autre tableau – « Portrait de Timofei Savvich Morozov » (1891), de Valentin Serov – ne sera pas non plus conservé en France car il est lié à un oligarque, a indiqué le ministère.

La peinture de Serov appartient au Musée de la maîtrise d’avant-garde, nom d’une collection d’œuvres d’art appartenant à Viatcheslav Moshe Kantor. Kantor est le principal actionnaire d’une entreprise russe d’engrais et fait l’objet de sanctions européennes et britanniques.

Petr Petrovich Konchalovsky (1876-1956) est une personnalité unique dans l’histoire de l’art russe et soviétique. Jeune noble, il fut l’un des fondateurs et président du groupe Jack of Diamonds, formé au début de l’avant-garde russe. À l’époque soviétique, Konchalovsky était un peintre national, lauréat du prix d’État de l’URSS et le peintre le plus célèbre du pays. Son talent a été reconnu à la fois par les artistes « de gauche » et les responsables gouvernementaux. Son art a été un énorme succès tout au long de la vie de Konchalovsky, tant en Russie qu’à l’étranger.

Valentin Serov est né à Saint-Pétersbourg, fils du compositeur et critique musical russe Alexander Serov et de sa femme et ancienne étudiante Valentina Serova, également compositrice à part entière. Élevé dans un environnement hautement artistique, il a été encouragé à poursuivre ses talents par ses parents et pendant son enfance, il a étudié à Paris et à Moscou sous Ilya Repine et à l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg (1880-1885) sous Pavel Chistyakov. La créativité précoce de Serov a été stimulée par l’art réaliste de Repin et le système pédagogique rigoureux de Chistyakov. D’autres influences sur Serov étaient les peintures anciennes qu’il a vues dans les musées de Russie et d’Europe occidentale, les amitiés avec Mikhail Vrubel et (plus tard) Konstantin Korovin, et l’atmosphère créative de la colonie d’Abramtsevo, à laquelle il était étroitement lié.

Photo du haut : Valentin Serov, Portrait du collectionneur de peinture moderne russe et français Ivan Abramovitch Morozov, Moscou (1910). Galerie nationale Tretiakov, Moscou. Avec l’aimable autorisation de la Fondation Louis Vuitton, Paris.

Lire la suite

Visiter


Articles Liés

Laisser un commentaire