La mondialisation est là pour rester. Nous en avons encore plus besoin.

La mondialisation est là pour rester.  Nous en avons encore plus besoin.

La mondialisation est là pour rester.  Nous en avons encore plus besoin.
Motley Fool - Technologie mondiale

Aucun pays n’a échappé aux revers causés par la pandémie, mais l’impact sur les pays à revenu faible et intermédiaire s’avère bien pire. Des dizaines de millions de personnes sont contraintes de rentrer dans des conditions d’extrême pauvreté. Avec les chaînes d’approvisionnement perturbées, les sociétés transnationales repensent les investissements dans l’habillement et d’autres secteurs manufacturiers légers, secteurs qui ont traditionnellement joué un rôle clé dans l’échelle du développement.

L’impact pourrait durer de nombreuses années. Les femmes vivant dans les zones rurales des pays à faible revenu sont particulièrement marginalisées et n’ont souvent pas accès à l’éducation et aux moyens de subsistance. Alors que les organisations internationales de développement ont emprunté des routes dans ce domaine, les ravages causés par la pandémie mettront de nombreuses années à se réparer. Les filles des pays à faible revenu commençaient tout juste à faire des progrès dans l’obtention d’une éducation dans des sociétés isolées et traditionnelles. Une grande partie de cette éducation est retardée ou se termine lorsque les enfants entrent sur le marché du travail pour essayer d’aider leur famille.

Laisser un commentaire