Dzierwa, les joueurs ont changé la culture du football Otsego | Nouvelles

TONTOGANY – Le manager d’Otsego, Matt Dzierwa, n’oubliera jamais les joueurs qui ont changé la culture du programme au cours des cinquante dernières années ou plus.

L’automne dernier, les Knights ont répété 11-1 en tant que champions de la Northern Buckeye Conference, battant leur rival Eastwood à deux reprises, en saison régulière et en séries éliminatoires, pour tomber face à l’éventuel demi-finaliste d’État Ottawa-Glandorf (11-3), 24-22, dans un Demi-finale régionale de Division V.

« Je dirais qu’au cours des deux dernières années, voir ces enfants grandir depuis qu’ils étaient petits et culminer dans le succès qu’ils ont eu a été fantastique », a déclaré Dzierwa.

« Ce n’est pas seulement ça, mais les gars avant lui ont un peu changé la culture, c’était génial de voir ça », a poursuivi Dzierwa. «Nous y allions 7-3 par an, et c’est l’année où nous avons vu les enfants changer un peu les choses. Rien que de voir la croissance des enfants au cours des cinq à six dernières années, c’était agréable à voir. »

Bien qu’il n’ait pas exclu un retour au manager un jour, Dzierwa dit qu’il prendra une pause du manager, au moins, après 29 ans.

Dzierwa a été embauché comme entraîneur de football d’Otsego pour la saison 2013. Il est diplômé en 1988 du St. John’s Jesuit, où il a joué pour le légendaire entraîneur Fred Beier.

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Dzierwa a joué au football pour l’Université Northwestern de 1988 à 1992. C’est là qu’il a été endoctriné dans les moindres détails du jeu.

« J’ai été recruté pour être quart-arrière et parieur, et le premier jour d’entraînement de ma première année, j’ai été transféré en sécurité libre », a déclaré Dzierwa.

«J’ai été initié au football universitaire assez rapidement de cette façon, ce qui était bien. J’ai été renvoyé pour un poste mais je vise depuis cinq ans, j’ai été en chemise rouge un an et j’ai obtenu ma maîtrise (diplôme) en publicité et marketing.

« Ce fut une expérience formidable. J’ai joué dans de grands stades et j’ai pu voir de grands joueurs de football », a poursuivi Dzierwa.

« C’était génial. Je ne l’échangerais contre rien. Nous étions mieux vers la fin de ma carrière, mais c’était la plus grande expérience d’apprentissage que j’aie jamais eue. »

Cependant, Dzierwa pense qu’un entraîneur ne devrait pas traiter les joueurs de football du secondaire de la même manière qu’il traiterait un joueur universitaire.

« C’est une perspective différente sur les choses et sur la façon dont les choses doivent être gérées. C’est un monde sérieux et différent, mais voici le problème: ce monde n’est pas le monde du lycée », a déclaré Dzierwa.

« Les élèves du secondaire sont différents et cela ne devrait pas être un travail pour eux. C’est censé être amusant, pas que l’université ne puisse pas l’être. Cela donne une perspective sur ce qu’est le collège », a poursuivi Dzierwa.

« Au lycée, nous prenons cela au sérieux, mais nous aimons ce que nous faisons et le personnel d’entraîneurs au cours des huit, neuf dernières années, nous nous sommes un peu amusés, nous nous sommes souciés des enfants et je pense que cela aide beaucoup. »

Cependant, Dzierwa a déclaré qu’il avait beaucoup apporté du jeu universitaire à ses années en tant qu’entraîneur à St. John’s et à Otsego.

« Avoir une expérience universitaire aide, mais être entraîneur, c’est plus qu’être un ancien joueur. Il s’agit d’avoir des relations avec les enfants et d’essayer de les amener à donner le meilleur d’eux-mêmes », a déclaré Dzierwa.

« Cela aide du point de vue de l’entraînement, du point de vue du jeu, mais il n’y a rien de tel que d’être en classe avec les enfants et d’être sur le terrain. C’est comme ça qu’on grandit, on rend les enfants meilleurs, et c’est comme ça qu’on fait croire aux enfants. »

Apporter le succès à Otsego

Après l’université, Dzierwa est retourné à St. John’s où il a été assistant de 1994 à 1998. En 1998, il a été nommé entraîneur-chef de St. John’s, où les Titans avaient une fiche de 25-19 en quatre ans.

« Mon séjour à St. John’s a été merveilleux », a déclaré Dzierwa. « J’étais plutôt verte, c’est le moins qu’on puisse dire, à St. John’s.

« Je suis passé d’entraîneur de football de première année à entraîneur universitaire, ce qui a été un énorme pas en avant. J’y ai appris beaucoup de leçons qui ont été transférées à Otsego. »

Après avoir déménagé à Otsego, Dzierwa a été entraîneur adjoint de 2002 à 2012. Il a été entraîneur au cours des neuf dernières saisons avec un dossier de 58-37.

Le record des Knights, au cours des six dernières années, est de 50-15. En 2020, Otsego a terminé 10-1 et a atteint le dernier carré de l’État pour la première fois depuis 1981. De plus, les Knights ont également remporté leur premier titre de champion depuis 2005.

En 2021, Otsego a de nouveau remporté la conférence et Dzierwa a été nommé entraîneur de l’année Division V 2020.

Dzierwa a déclaré que l’entraînement de football est devenu une tâche toute l’année.

« C’est 10 à 12 mois par an, c’est vrai. Je pense que nous avons essayé de gérer cela du mieux que nous pouvions », a déclaré Dzierwa.

«Nous avions beaucoup de gars qui pratiquaient d’autres sports. Parfois, c’est une corvée, surtout pendant la saison de football.

« J’ai eu la chance d’avoir la plupart de mes entraîneurs dans le bâtiment et j’en ai eu beaucoup de bons. Je pense que ça aide vraiment d’être avec ces gars tout le temps ».

Dzierwa a déclaré que les récompenses d’entraînement valent la peine.

« Je pense que vous demanderiez à la plupart des entraîneurs et j’espère qu’ils vous diront qu’ils le font pour la croissance des garçons. Vous voulez voir les enfants grandir et mûrir et je pense que le football enseigne beaucoup de leçons dans la vie », a déclaré Dzierwa.

« Il y a tellement de leçons. C’est un jeu d’équipe et la vie est un jeu d’équipe. Tu parles de persévérance, de travail acharné, de comment se comporter quand tu perds quelque chose et que les choses ne vont pas dans ton sens. »

Il est impossible de choisir qui a été le meilleur joueur pendant près de trois décennies sans oublier quelqu’un, a-t-il déclaré.

« Il y en a eu tellement qu’il est difficile d’en choisir un. J’ai eu la chance d’en avoir de bons à St. John’s. L’un est allé à la NFL « , a déclaré Dzierwa.

« Mais voici la chose qui revient au jeu d’équipe : il y avait tellement de gars qui n’étaient pas des superstars ou qui n’avaient pas leur nom dans les journaux qu’ils ont juste fait un excellent travail en travaillant dur.

« Beaucoup de ces joueurs de ligne n’ont jamais obtenu de crédit, mais (le joueur de ligne Otsego de l’année 2021 de NBC) Cade Limes est sans doute l’un des meilleurs joueurs de football polyvalents qui ont fait une différence dans le jeu, dans lequel j’ai jamais été. visiter.

« Il était l’exception, mais il y avait tellement d’autres gars qui ont travaillé dur à l’entraînement et qui sont devenus de meilleures personnes grâce à cela. Mais c’est aussi la joie d’entraîner. »

Matt et sa femme, Dasa, ont trois enfants. Madison est étudiante à l’Université Loyola de Chicago. Noah est un étudiant de première année à Ohio State, où il joue dans l’équipe de baseball du club.

Joseph, qui était un quart-arrière record de 6 pieds et 6 pieds à Otsego, joue au football depuis quatre ans. En tant que senior, il s’est engagé à jouer au baseball pour la Michigan State University.

Laisser un commentaire