Comment la mondialisation a nui aux travailleurs noirs

Comment la mondialisation a nui aux travailleurs noirs

Les entreprises promeuvent souvent la mondialisation comme le moyen nécessaire de rivaliser dans une économie hyper compétitive, mais de nouvelles recherches de l’Economic Policy Institute (EPI) suggèrent que de nombreuses personnes de couleur, y compris les travailleurs noirs, ont payé un lourd tribut au cours des dernières décennies. .

Même à un moment où le débat sur les politiques fédérales et les projets de loi comme Build Back Better a encouragé beaucoup de vitriol mais peu de solutions à long terme, durables et équitables, les chiffres entourant le déclin de l’industrie manufacturière américaine devraient à eux seuls stimuler à la fois les affaires et la politique. les dirigeants à anticiper et à envisager des idées plus audacieuses afin que chacun ait un intérêt égal dans l’économie du 21e siècle.

Emplois en voie de disparition = les travailleurs noirs perdent un bon salaire

Commençons par les chiffres bruts : EPI a conclu qu’entre 1998 et 2020, près de 650 000 travailleurs noirs du secteur manufacturier au sens large ont perdu leur emploi aux États-Unis.

Ce chiffre se traduit par une baisse de plus de 30% de l’emploi manufacturier noir depuis la fin des années 1990, et les millions d’emplois manufacturiers perdus ont signifié la fin des salaires plus élevés qui ne sont pas disponibles dans des industries comme la vente au détail ou la restauration. Les travailleurs noirs encore employés dans le secteur manufacturier gagnent plus de 5 000 dollars par an de plus qu’ils ne le feraient s’ils étaient employés dans des emplois non manufacturiers, avec une différence de salaire de près de 18 %.

Pour ceux qui se sont résignés à travailler dans le secteur des services faute d’emplois décents et rémunérés dans le secteur manufacturier, la crise du COVID-19 a donné à nombre d’entre eux un choc majeur.

La conséquence de la pandémie et des grandes démissions est que davantage de travailleurs ont planifié leurs propres stratégies de sortie, en partie parce que les bas salaires ne valaient manifestement pas les risques pour la santé. D’autres raisons incluent des horaires de travail irréguliers et le spectre de rencontres désagréables, voire violentes, avec les clients. Cependant, de nombreux obstacles subsistent pour que ces travailleurs trouvent des pâturages plus verts.

L’industrie technologique peut-elle offrir un nouveau départ aux travailleurs des services ?

Des programmes comme les bootcamps technologiques offrent une alternative prometteuse pour un plus grand nombre de travailleurs, car ils peuvent acquérir des compétences précieuses sans l’énorme investissement en temps et en argent nécessaire pour obtenir un diplôme. Et les entreprises ont manifesté leur intérêt à embaucher de nouveaux travailleurs technologiques à partir de ce bassin. En fait, de nombreuses entreprises du secteur des services, telles que Domino’s et Target, recherchent des employés pour leurs équipes de technologie de l’information en pleine croissance alors qu’elles s’orientent vers une stratégie d’abord numérique.

Note de l’éditeur : assurez-vous de le faire s’abonner à notre newsletter Brands Taking Stands, qui paraît tous les mercredis.

Mais l’industrie technologique a également mis du temps à embaucher une main-d’œuvre plus diversifiée, une réalité tenace même après l’été 2020, une époque où de nombreuses entreprises technologiques ont fait des promesses audacieuses à la suite de la mort de George Floyd. Voici les opportunités pour les entreprises qui continueront à considérer tout le monde équitablement en matière d’embauche. « Alors que les entreprises technologiques qui ont pris du retard en matière de diversité perdent des travailleurs, les grandes démissions ont créé une énorme opportunité pour tous les talents sous-utilisés et sous-rémunérés d’affluer vers des entreprises qui embrassent vraiment une main-d’œuvre diversifiée, augmentant potentiellement la diversité et les opportunités dans l’industrie », a écrit Thomas Smith, PDG de la société technologique Gado Images, dans un article récent pour Medium.

Des défis à long terme qui n’ont pas de réponses

Alors, qu’est-ce qu’un déménagement peut offrir aux travailleurs noirs à la recherche d’une nouvelle carrière, désireux de sortir du secteur des services, mais qui pourraient ne pas considérer un emploi dans la technologie comme une option viable ? À un niveau supérieur, EPI insiste sur le fait que l’augmentation des investissements dans les infrastructures, la capacité de production et les plans d’atténuation du changement climatique peut aider à créer des emplois solides pour tous les travailleurs américains ; c’est-à-dire si ces programmes sont associés à des politiques commerciales internationales plus intelligentes et plus justes. « Lorsqu’ils sont mis en œuvre avec des objectifs d’équité raciale et de genre clairement définis, ces investissements peuvent aider à améliorer le niveau de vie des hommes et des femmes qui travaillent de couleur sans diplôme universitaire », a conclu EPI.

Enfin, l’EPI rappelle que le déficit commercial américain n’est pas une abstraction, mais a des conséquences réelles. « La mondialisation de notre économie, entraînée par un commerce inéquitable, des accords commerciaux et d’investissement ratés, et surtout, la manipulation des devises et la surévaluation systématique du dollar américain au cours des deux dernières décennies, a conduit à des déficits commerciaux croissants », ont conclu les chercheurs de l’EPI. que les déficits commerciaux croissants « ont supprimé plus de 5 millions d’emplois manufacturiers aux États-Unis et près de 70 000 usines ».

À en juger par ce qui se passe à Washington, DC, cependant, de tels plans à long terme ne se concrétiseront pas de si tôt. Comme l’a récemment noté le journaliste indépendant Judd Legum, bon nombre des mêmes entreprises américaines qui promeuvent leur travail sur la diversité, l’équité et l’embauche équitable sont également activement impliquées dans le naufrage de toute législation fédérale qui pourrait uniformiser les règles du jeu pour tous les Américains, y compris les travailleurs noirs.

Crédit d’image : Ingénieur de terrain via Pexels

Laisser un commentaire